Invité d'honneur : le Québec

le site du Québec

Le parrain québécois : le chef Normand Laprise

Normand Laprise

« C’est en 1989 que j’ai fait un stage en France pour me perfectionner en cuisine ! » dit, d’emblée, le chef Normand Laprise en ouvrant la porte de son restaurant Le Toqué, en plein cœur de Montréal. Décor sobre, chic, moquette et rideaux rouges assortis.
Originaire de la région de Kamouraska (Québec), la petite quarantaine sportive, Normand Laprise fait partie d’une lignée de grands cuistots reconnus pour leur travail structuré, élaboré à partir de produits issus de fournisseurs irréprochables. Légume, gibier, viandes artisanales, poissons, fruits de mer s’inscrivent dans l’assiette simplement, avec plaisir et gourmandise. Le client ne peut oublier les plats hauts en couleurs et en saveurs dégustés ici.

Grâce à lui, le Québec est joliment représenté à Périgueux, où l’on connaît déjà sa réputation. Normand Laprise, amoureux d’un pays « mangeur de grenouilles » va présenter au Salon international du livre gourmand ses talents sous forme de démonstration culinaire.
Dès son plus jeune âge, Normand apprend la cuisine dans une ferme française. Diplômé de l’école hôtelière de Charlesbourg (Québec), il poursuit son cheminement en 1985 à Montréal, puis en France où le chef Jean-Pierre Billoux, à l’hôtel La Cloche d’Or à Dijon, repère très vite son dynamisme, sa passion et sa force de travail hors commun.
De retour chez lui, le restaurant Le Citrus, un lieu de prestige, l’embauche illico ! « C’était mon premier poste de chef... J’étais heureux de ramener dans mes valises ce qu’il y avait de plus français : quelques tours de main malins, des méthodes de cuisson rigoureuses, des découpes savantes, la connaissance du produit bien né ! ».
Avec la même passion et virtuosité, il ouvre le Toqué, à Montréal, en 1993 avec la pro, fidèle associée : Christine Lamarche. Un déménagement s’impose en 2004 et c’est dans un building au design futuriste que le client gourmand les retrouve aux pianos. Normand Laprise vient d’ouvrir un deuxième restaurant à côté du Musée d’Art Contemporain.
Carte renouvelée chaque semaine à partir des produits du marché et envies du moment, Normand Laprise régale de pintades rôties, de petits boudins grillés, d’un « tartare minute », de foie gras chaud aux pommes ou aux poires et sirop d’érable, de porcelet des Basses Laurentides, de risotto aux champignons des bois... « Voyez, ce thon Bluefin à la salicorne, voilà un petit plat de résistance qui ne laissera personne indifférent, tout comme ces pétoncles Princess de la Nouvelle-Écosse marinés à cru à l’huile d’olive ! » proclame la fine bouche en guise de conclusion. Les gourmands s'en lèchent déjà les babines !

www.restaurant-toque.com