L’union de 2 villes sœurs : Périgueux - Strasbourg

Au palmarès des meilleures ventes d’ouvrages sur le salon

LIBRAIRIE DES LIVRES ET NOUS :
Meurtre au potager du Roy de Michèle BARRIERE (Ed. Agnès VIENOT), Macaron de Pierre HERME (Ed. Agnès VIENOT), et L’affaire du cuisinier chinois de Pascal VATINEL (Ed. du ROUERGUE)

LIBRAIRIE LA MANDRAGORE :
Les soupes de Sophie de Sophie DUDEMAINE, Les clafoutis de Christophe de Christophe FELDER et Les meilleures verrines de Benoît MOLIN + Le cuisinier et le parfumeur de Jean-Marc NOTELET et Blaise MAUTIN (Ed. MINERVA), et le livre de l’Ensemble vocal de Périgueux Les pique-nique du chœur (Ed. ?RK?) vendu au profit des Restos du cœur 

LIBRAIRIE MARBOT :
Des mets et des mots de Guy PENAUD et José CORREA (Ed. LA LAUZE), Repas alsaciens en Périgord au temps de l’évacuation : 1939-1940 de Catherine et François SCHUNCK (Ed. LA LAUZE), Recettes d’été et d’hiver de René et Maxime MEILLEUR (Ed. INVERSE / CINQ SENS)

LIBRAIRIE VAUBOURGOIN :
Foie gras de Jean-Claude MOLINIER (Ed. SUD-OUEST), Le meilleur des Antilles de Suzy PALATIN (Ed. LAROUSSE), et Le livre de cuisine des Alsaciennes de Suzanne ROTH (Ed. NUEE BLEUE)

LA MAISON DE LA PRESSE :
Les petites cocottes de José MARECHAL (Ed. MARABOUT), Choses bues de Jacques DUPONT (Ed. GRASSET), et Abracadabra ! de MMMMH ! (Ed. MARABOUT)

Les points forts de cette édition 2008

1- Un salon remarqué pour sa grande qualité à tous les niveaux

La présence effective de nombreux chefs, français et étrangers : François GAGNAIRE, René MEILLEUR, Gérard CAGNA, Babette de ROSIERES, Bruno DOUCET, Yves CANDEBORDE... (malgré les grèves dans les transports publics).

Le partage réel entre les 2 régions, Périgord et Alsace, notamment à travers 5 chalets occupés par des artisans alsaciens, installés à l’entrée du site et qui ont connu un grand succès.

La qualité de l’accueil, la convivialité, la chaleur... sur le salon et dans la ville, le rapport avec les gens, les commerces de Périgueux, l’organisation générale...

L’enthousiasme des éditeurs et de leurs auteurs, venus en nombre plus important que lors des précédentes éditions (quelques 70 éditeurs, et 150 auteurs), dont Catherine HERMARY-VIEILLE, Monique MAINE...

La qualité et le nombre des intervenants et thématiques abordées sur les tables rondes et conférences, dans lesquelles la littérature et le livre ont occupé la 1ère place, et en particulier aussi les problématiques liées à l’environnement, santé : bio, développement durable, commerce équitable...

Les célèbres auteurs alsaciens et personnalités alsaciennes (Louis Engel, Simone Morgenthaler, Suzanne Roth, Christine FERBER, Christophe FELDER, Pierre HERME...), ont été impressionnés par l’ancrage fort à Périgueux d’une tradition gourmande, autour des mets et des mots.

Environ 80 journalistes de la France entière et de l’étranger.

- les balades culturelles et historiques dans la ville, organisées par l’Office du tourisme ont été appréciées de nos visiteurs.

2- Les prix et les jurys

L’édition 2008 a organisé 7 concours, dont 2 nouveaux : le prix Jeunesse et le Prix de la presse étrangère. Des « mentions » ont été également attribuées. La Région Alsace a offert 5 prix (des WE à gagner).

3- Une mobilisation générale

Il convient de saluer le talent, le savoir faire, le professionnalisme de l’ensemble des élèves des Etablissements spécialisés : Ecole Hôtelière de Boulazac, Ecole de management de Savignac les Eglises, Ecole Hôtelière de  ILLKIRSH, IUT Tourisme de Périgueux,  Lycée de marketing international de Brémontier (à Bordeaux), élèves de l’EREA de Trélissac, soit + de 150 jeunes qui se sont entièrement dévoués pendant 3 jours, et auxquels la Ville de Périgueux adresse ses plus vives félicitations.

80 bénévoles de tout le département ont également prêté main forte et se sont investis avec fierté pour la réussite de cette édition.
L’intronisation des chefs dans les confréries périgourdines au Musée Vésunna ont été appréciées des nouveaux membres qui se sont montrés touchés.

4- Les animations

Les « Cuisines de démonstration » connaissent toujours une impressionnante affluence, c’est vraiment l’un des points forts du Salon. Notons la participation  record pour Jacques Le Divellec, Babette de Rozières, Gérard Cagna, Hubert Tabouriech, Pierre Wynants... ainsi que des moments complices avec un public jeunesse.

Quatre expositions dans les musées et atelier-musée de la ville, en particulier l’exposition « Arts de la table » au M.A.A.P (Dior, Havilland et Gardillou ont été applaudies), les décors Vatel à l'atelier-musée du Trompe l’œil.

Les ateliers et l’exposition sur le cacao, par la Cie GALILEO, animations jeune Public et tout public de ce Salon, de très belle tenue et animée par une artiste en permanence,  a su séduire petits et grands.

Le concours du « Foie gras » du Périgord, organisé sous l’égide de Xavier Gombert, a mis en avant le savoir faire des jeunes élèves cuisiniers des écoles alsaciennes et périgourdines.