Gastronomie française : Entre traditions et métissages

A l’heure de la mondialisation et de la globalisation, on aurait pu craindre que la gastronomie française perde de sa singularité. Il n’en ait fort heureusement rien  ! Car fort de ses identités régionales et locales très affirmées, le patrimoine gastronomique français s’est enrichi parallèlement au gré des voyages et des migrations. De nouvelles influences venues du monde entier sont ainsi venues bouleverser et renouveler la tradition française. Retour sur les sources d’un métissage revigorant.

Au cours de l’histoire, suivant les conflits et les exodes, la France a été une véritable terre d’accueil pour de nombreux étrangers arrivés d’Afrique, du Maghreb, du Moyen-Orient ou encore d’Asie et d’Europe. Dans leurs bagages, ces nouveaux arrivants ont apporté traditions culinaires, modes de cuisson et parfois produits qui, petit à petit, ont intégré notre propre patrimoine gourmand.
De nombreux ouvrages de cuisine se font aujourd’hui l’écho de ce métissage, à l’instar de La cuisine d’un Pays à l’autre, 100 recettes immigrées réalisé par l’association Langage Pluriel qui rassemble et partage les recettes de familles immigrées en… Dordogne.
De nombreux chefs et auteurs qui possèdent une double appartenance culturelle et culinaire ont aussi à coeur de partager leur héritage gourmand, faisant ainsi entrer les cuisines du monde dans la cuisine du quotidien. On pense par exemple à Bienvenue à Lisbonne de Sylvie Da Silva, Le Grand livre de la cuisine japonaise de Laure Kié ou encore Inde - Toutes les bases de la cuisine indienne de Sandra Salmandjee. Un petit goût d’ailleurs dans nos cuisines qui n’affaiblit en rien la curiosité des chefs étrangers pour notre gastronomie française.

Des chefs étrangers et français

Ainsi, bon nombre de chefs étrangers ont fait le choix de venir se former en France pour apprendre les bases techniques de la gastronomie française. C’est le cas du chef Denny Imbroisi (Top Chef 2012) qui marie ce savoir-faire avec son héritage italien qu’il transmet dans son livre L’Italie de Denny Imbroisi, 45 recettes d’un italien à Paris (éditions Alain Ducasse) et dans son restaurant IDA. Karim Haïdar, quant à lui, partage la richesse du patrimoine culinaire libanais à travers le monde (Paris, Londres, Beyrouth) et dans ses ouvrages co-écrits avec Andrée Maalouf, dont le dernier opus Saveurs libanaises, miroir de la diversité (Albin Michel).
De même, les chefs français cherchent à moderniser et insuffler un vent de fraîcheur à leurs recettes traditionnelles. Ainsi Guy Queroix, chef limougeaud, a parfait sa formation en Corée du Sud et au Japon, et fait aujourd’hui se rencontrer produits régionaux et saveurs asiatiques dans Les Toques blanches du Limousin aux éditions Sud Ouest. Pour les éditions Sud Ouest, le chef Christophe Girardot donne lui aussi vie à ce métissage culinaire dans le livre Improvisations autour du canard dans lequel il imagine, avec la complicité de chefs étrangers, des recettes conjuguant canard du Sud Ouest et produits venus du Portugal, d’Espagne ou encore du Japon.
Ces ouvertures culinaires sur le monde et ces auteurs sont à découvrir tout au long du Salon du Livre Gourmand de Périgueux 2016, qui n’a qu’une idée en tête : vous faire voyager !

Annaïck Guena, Conglomira-Conseil éditorial